ACTUALITÉS (26-30.04.2010)


Les ministères ouzbek et chinois ont signé le protocole de la coopération
L’Ouzbékistan fournit une aide humanitaire au Kirghizstan
Les diplomates participent au festival de la culture
Le festival «Echo des siècles» à Khiva
Le concours de meilleur enseignant
Les boxeurs ouzbeks ont remporté à Bakou
Les Journées de ciméma d’Azerbaïdjan
L'Ouzbékistan participe à la semaine de vaccination
Bunyodkor a remporté la victoire sur Al Wahda
Le Président de l'Ouzbékistan a reçu le vice-président de la Banque mondiale
Le Président de la BAD organise une conférence de presse
La BAD a présenté la revue de l'efficacité du développement
Galerie: Journée de l’Ouzbékistan à la BAD
Le séminaire de la BAD sur le développement de l'intégration régionale est essentiel
L’intégration de l'Asie et le développement mondiale ont éré considérés
L'Ouzbékistan, la BAD et la JICA signent les accords
Le séminaire de la BAD considère les villes du 21e siècle
La présentation du potentiel économique et d'investissement de l'Ouzbékistan


Les ministères ouzbek et chinois ont signé le protocole de la coopération

26.04.2010

Meng Jianzhu, membre du Conseil d’Etat, ministre de la Sécurité publique de Chine, a tenu la rencontre avec Bakhodir Matlyubov, ministre de l’Intérieur de l’Ouzbékistan, le 24 avril à Tachkent.

Les parties ont discuté les questions de l‘élargissement de la coopération bilatérale dans la lutte contre le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme, le trafic de drogue et autres crimes transnationaux organisés, ainsi que le renforcement de la sécurité et la stabilité régionale.

Ils ont souligné que les relations entre l’Ouzbékistan et la Chine dans le domaine de la sécurité ont été constamment en développement, comme dans toutes les autres directions.

À la fin de la rencontre, le ministère de l’Intérieur de l’Ouzbékistan et le ministère de la Sécurité publique de Chine ont signé le protocole sur le développement ultérieur de la coopération pour 2010-2011.

 

L’Ouzbékistan fournit une aide humanitaire au Kirghizstan

26.04.2010

Le gouvernement de l’Ouzbékistan à l’initiative du Président Islam Karimov a fourni une aide humanitaire à la République kirghize.

L’aide au pays voisin a été envoyé le 24 avril depuis la gare de Savay de la région de Kurgantepa d’Andijan.

Le fret humanitaire comprend 30 tonnes de farine, 200 tonnes d’engrais minéraux, 150 tonnes de ciment, matériaux de construction, vêtements, médicaments et beaucoup d’autres articles.

Les gens de l’Ouzbékistan ont soutenu la fourniture de l’aide humanitaire au Kirghizstan.

«Nos ancêtres ont vécu côte à côte, travaillent dans les terres adjacentes»,a dit le président du département du Fonds Nuroniy de Kurgantepa Mamasoli Siddiqov. «C’est pourquoi la fourniture de l’aide humanitaire est absolument naturel et nous soutenons cette décision.»

La fourniture de l’aide humanitaire par le gouvernement de l’Ouzbékistan au Kirghizistan est une démonstration de la forte amitié des deux peuples voisins.

«Nos peuples ont depuis les temps anciens été liés avec des relations amicales», a dit le ministre d’urgence vice du Kirghizistan Muhammed Kasymaliyev. «L’Ouzbékistan a été parmi les premiers à apporter son coup de main au Kirghizistan, et nous sommes très reconnaissants au Président et au gouvernement de votre pays.»

Les diplomates participent au festival de la culture

26.04.2010

Le festival des traditions culturelles et de la cuisine nationale des corps diplomatiques accrédités en Ouzbékistan a eu lieu à Tachkent.

L‘événement, organisé par le ministère des Affaires étrangères, a été assisté par des diplomates de 30 pays, y compris des États-Unis, du Bangladesh, du Viêt-Nam, de l’Allemagne, de la Corée du Sud, de l’Indonésie, de l’Italie, de la Malaisie, de l’Egypte, du Pakistan, de la Russie, de la Turquie, du Turkménistan, de l’Ukraine, de la République tchèque, de la Suisse, de l’Iran, du Japon, du Kazakhstan et de l’Inde.

Le premier ministre adjoint des Affaires étrangères de l’Ouzbékistan Abdulaziz Kamilov a noté que les événements comme le festival présente rapprochent les peuples et contribuent au développement ultérieur des relations internationales.

«Le festival permet de se familiariser avec la culture et les coutumes des différentes nations et avoir la conversation avec des collègues», a déclaré l’ambassadeur de l’Inde Manal Alkadri Shakh.

Lors du festival de la culture, ses participants présentent la culture, les coutumes, les traditions, les costumes nationaux et la cuisine des pays prenants part à cet événement.

 

Le festival «Echo des siècles» à Khiva

26.04.2010

Le troisième festival de culture traditionnelle «Asrlar Sadosi» («Echo des siècles») se tiendra à Khiva les 8-9 mai.

Le forum a été tenu par le Fonds «Forum de la Culture et des Arts de l’Ouzbékistan» depuis 2008. Son objectif est de relancer et de promouvoir la culture nationale.

Les deux premiers festivals ont eu lieu dans la région de Kitab de la province de Kashkadarya et dans la région de Bostanliq de la province de Tachkent, attirant de nombreux participants de divers pays.

«Le lieu du festival de cette année est Khiva, l’une des plus anciennes villes du monde», a dit le président de l’Association des modélistes et styliciens Kholida Kamilova.

«Cette ancienne ville, située dans le centre de la Grande Route de Soie, a accumulé les traditions des écoles nationales de l’artisanat, l’architecture, la culture et les arts.»

L‘événement aura lieu au complexe architectural d’Itchan-Qala (Château intérieur), connu sous le nom «musée à ciel ouvert».

La participation près de 1.000 personnes au festival, y compris des scientifiques, des historiens, des archéologues, des spécialistes de l’art et de la culture, des artistes et des designers, des artisans et autres de l’Ouzbékistan et étrangers est prévue.

Le festival sera accompagné de spectacles folkloriques, des expositions d’art, du festival des costumes et des jeux nationaux.

 

Le concours de meilleur enseignant

26.04.2010

Le ministère de l‘éducation publique de l’Ouzbékistan a organisé un concours «Meilleur instituteur de l’année» dans le cadre du Programme d‘État «Année de la génération harmonieusement développée».

L’objectif principal du concours national est d’identifier les meilleurs instituteurs dans le pays et de promouvoir leur expérience.

Le professeur d’histoire de l‘école N.118 de la région Yakkasaray de Tachkent Bibisora Khasanova a gagné le concours et a reçu le titre du Meilleur enseignant de l’année.

Actuellement, il existe près de 10.000 établissements d’enseignement secondaire en Ouzbékistan, où plus de 434.000 enseignants travaillent.

 

Les boxeurs ouzbeks ont remporté à Bakou

27.04.2010

Plus de 500 athlètes nés en 1992-93 combattent pour le billet aux Jeux olympiques à Singapour Championnat du monde de boxe parmi les juniors à Bakou.

Trois boxeurs ouzbeks ont remporté la victoire à la deuxième journée du championnat.

Zahid Khurbayev (48 kg) a pris le dissus sur le népalais Sabin Nepali, Suhrob Bobonazarov (54 kg) a battu avec Hasan Al-Kabiy des EAU et Sardor Begaliyev (81 kg) a remporté Marcus Okosun de l’Allemagne.

 

Les Journées de ciméma d’Azerbaïdjan

28.04.2010

Les Journées de cinéma de l’Azerbaïdjan ont eu lieu dans deux villes Ouzbékistan – Tachkent et Samarkand.

En résumant les résultats des journées du cinéma, Olmos Sultanzada du ministère de la culture et du tourisme de l’Azerbaïdjan a déclaré que l‘événement a été un grand succès.

«Les rencontres et entretiens fructueux tenus à Tachkent et Samarkand ont créé une base pour la mise en œuvre de projets conjoints à l’avenir», a dit-il.

Pendant les Journées de cinéma, en dehors de la démonstration de films et documentaires de l’Azerbaïdjan, diverses rencontres de cinéastes des deux pays avec des spécialistes, des étudiants, des amateurs de cinéma et d’autres ont eu lieu.

Les représentants de l’Azerbaïdjan ont visité les musées, lieux historiques et monuments d’architecture et se sont familiarisés avec les réformes en Ouzbékistan.

 

L'Ouzbékistan participe à la semaine de vaccination

28.04.2010

Les événements liés à la Semaine européenne de la vaccination sont organisés en Ouzbékistan pour la deuxième fois.

La semaine est coordonnée par le Bureau régional européen de l’Organisation mondiale de la Santé.

Au cours de la semaine, qui dure jusqu’au 1er mai, la vaccination des enfants et des activités de sensibilisation de la population sont prévues.

Les polycliniques de famille organiseront également des séminaires pour les médecins, spécialistes de l‘éducation et le grand public.

Les enfants âgés de moins de 2 ans en Ouzbékistan sont vaccinés contre les maladies infectieuses gratuitement.

En 2002, le pays a été certifié par l’OMS comme zone libre de la poliomyélite. Les maladies comme la rougeole et la roséole ont également été éliminées en Ouzbékistan.

 

Bunyodkor a remporté la victoire sur Al Wahda

29.04.2010

L’équipe «Bunyodkor», champion de l’Ouzbékistan de football, a remporté Al Wahda des Emirats Arabes Unis dans la dernier sixième tournois de groupe de la Ligue des Champions d’Asie.

Au jeu, qui a eu lieu au stade de Tachkent Jar, Danielson a marqué deux buts et Rivaldo et Khaidarov par un but chacun contre «Al Wahda».

Le club des EAU a marqué un seul but contre «Bunyodkor».

 

Le Président de l'Ouzbékistan a reçu le vice-président de la Banque mondiale

30.04.2010

Le Président de l’Ouzbékistan Islam Karimov a reçu le vice-président de la Banque mondiale pour l’Europe et l’Asie centrale Philippe Le Houérou à la résidence d’Oqsaroy à Tachkent, le 30 avril.

En saluant des invités, le Chef de l’Etat a souligné le caractère stratégique des projets mis en œuvre conjointement dans les secteurs prioritaires de l‘économie du pays et l’expansion constante de la coopération entre l’Ouzbékistan et la Banque mondiale.

«La participation des représentants de la Banque mondiale à la réunion annuelle de la Banque asiatique de développement à Tachkent confirme le haut niveau des relations entre l’Ouzbékistan et la Banque mondiale», a déclaré le Président Islam Karimov.

La participation d’une délégation de haut-profil de la Banque mondiale et plusieurs autres banques et institutions financières étrangères à la 43e réunion annuelle de la BAD, qui ouvre à Tachkent, est remarquable. Ceci montre à nouveau le large reconnaissance par la communauté internationale de l’efficacité du programme anti-crise mis en œuvre dans le pays et du «Modèle ouzbek» du développement économique.

Environ 20 projets dans divers secteurs de l‘économie et du développement social sont mis en œuvre avec succès en coopération avec cette institution financière internationale. Ils comprennent des domaines tels que les changements structurels dans l’agriculture, la réhabilitation des systèmes d’irrigation et de drainage, la modernisation des services communaux, ainsi que l’amélioration de la santé et de l’enseignement et la protection de l’environnement.

Lors de la réunion en Oqsaroy, Philippe Le Houérou a exprimé sa sincère gratitude au Chef de l’Etat pour l’accueil chaleureux et a noté que la tenue d’un forum international à un tel niveau en Ouzbékistan, qui est un exemple d’une croissance économique stable dans les conditions de la crise financière mondiale, avait une importance particulière. Il a également souligné que l’assemblée présente de la BAD serait une autre preuve de l’attractivité pour les investissements et la confirmation de la justesse de la modernisation de l’Ouzbékistan.

Au cours des entretiens, les parties ont échangé des vues sur la mise en œuvre de projets communs et les perspectives du développement de la coopération entre l’Ouzbékistan et la Banque mondiale.

 

Le Président de la BAD organise une conférence de presse

02.05.2010

Le Président de la Banque asiatique de développement Haruhiko Kuroda a tenu une conférence de presse au cours de la 43ème réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la BAD à Tachkent le 1mai.

Le chef de l’institut financier international a parlé aux médias locaux et étrangers sur les tendances modernes du développement économique dans les pays de l’Asie. «Les pays en développement de cette région ont la relance de leurs économies rapide après la crise économique mondiale», a dit-il.

Malgré de nombreux problèmes restants irrésolus, le processus de rénovation a commencé. L’utilisation des ressources supplémentaires de la croissance totale de son capital, la BAD pourrait fournir une aide importante aux pays qui ont connu l’influence négative de la crise.

En 2009, le volume de cette aide a compris 16 milliards de dollars, ce qui est plus pour 42% qu’en 2008. Cela a permis aux Etats membres en développement de la BAD sauver leurs dépenses principalement importantes pour le développement de la santé, le développement de l’enseignement et de l’infrastructure, qui ont contribué à l’accélération de la reprise post-crise de la région. La tâche principale d’aujourd’hui, que le président de la BAD a souligné est d’assurer que ce processus est stable dans la perspective à long terme.

La 43e assemblée annuelle de la BAD se tient au moment où les pays de la région sont confrontés à l’adoption d’un certain nombre de décisions très importantes. D’une part, ils doivent soigneusement élaborer la stratégie de reprise après la crise la plus rapide et prendre des mesures pour améliorer la situation dans le système monétaire et de crédit. D’autre part, ils doivent créer et développer un système de protection sociale pour atténuer l’impact de la crise économique éventuelle sur la population à faible revenu, et renforcer les mesures d’intervention pour de graves problèmes écologiques, qui sont également liés au changement climatique.

Haruhiko Kuroda a souligné que pour résoudre tous ces problèmes, il est important que les pays de la région travaillent ensemble pour développer la coopération et approfondir l’intégration économique. Cela aidera la région à devenir plus stable et apportera des avantages pour les économies à tous les niveaux de développement.

Répondant aux questions des journalistes, le président de la BAD a dit-il que de nombreuses leçons qui pourraient être tirées de la crise mondiale. Par exemple, l‘économie ouzbèke a senti l’influence négative de la crise, cependant, l’infenluance était significativement plus faible que dans beaucoup d’autres pays.

Le gouvernement de l’Ouzbékistan a adopté des mesures opportunes dans les directions telles que l’impôt, la politique monétaire et de crédit, pour l’appui de l’industrie, les secteurs orientés vers l’exportation, les petites entreprises et entreprises privés et la sphère sociale. En conséquence, le pays pourrait maintenir la croissance économique. Les prévisions de la BAD que l‘économie ouzbèke augmentera de 8,5% cette année, qui est l’un des chiffres les plus élevés dans toute la région.

Dans le cadre de la coopération à long terme avec l’Ouzbékistan, la BAD prévoit d‘étendre son soutien aux réformes mises en œuvre dans le pays, a déclaré Haruhiko Kuroda.

En conclusion, il a exprimé sa gratitude au leadership de l’Ouzbékistan pour l’assistance active à l’organisation du forum annuel de la BAD dans la ville de Tachkent.

 

La BAD a présenté la revue de l'efficacité du développement

02.05.2010

Le programme de la 43e réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque asiatique de développement comprend plusieurs séminaires thématiques. L’un d’eux, qui s’est tenu au Centre de business international de Tachkent, a été consacré à l’examen de l’efficacité de la BAD en 2009.

Les participants du séminaire ont discuté des questions liées à l’amélioration du travail de la banque, ainsi que les moyens et les méthodes d‘évaluation des paramètres d’activités de la BAD.

Les intervenants ont noté que la BAD a utilisé le tableau de bord dans son système de gestion approuvé en 2008. Ils ont annoncé les principales conclusions de la revue pour 2009. Ce système de gestion vise à atteindre les objectifs de la stratégie des banques 2020.

Le système définit les priorités et les objectifs de la BAD. Il utilise 70 indicateurs pour suivre le développement dans la région et déterminer comment la BAD contribue à ce développement, et la façon de gérer efficacement ses activités. Une attention particulière a été accordée aux problèmes existants dans ce domaine et à leur solution.

 

Galerie: Journée de l’Ouzbékistan à la BAD

02.05.2010

La présentation nationale de l’Ouzbékistan a eu lieu dans le cadre de la 43e réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque asiatique de développement, le 2 mai à Tachkent.

 

Le séminaire de la BAD sur le développement de l'intégration régionale est essentiel

02.05.2010

Le renforcement des prossessus de l’intégration dans la région de l’Asie et Pacifique a été le thème d’un séminaire qui a eu lieu dans le cadre de la 43e assamblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque asiatique de développement à Tachkent samedi.

Les spécialistes et experts de grandes institutions financières ont discuté des questions les plus importantes du renforcement de la coopération économique entre les pays de la région.

Les intervenants ont souligné la nécessité non seulement de la promotion ultèrieure de la coopération régionale, mais aussi l’expansion des liens globaux des pays asiatiques, ce qui démontre l’ouverture, de pragmatisme et de bénéfice mutuel. L’expression «Asie sans frontières» a été exprimé lors du Forum, ce qui implique une interaction économique plus étroite des sous-régions du continent.

La Banque asiatique de développement doit également renforcer les partenariats avec les institutions financières mondiales comme le FMI, la Banque mondiale et d’autres. L’Ouzbékistan a été note comme un exemple positif de ce partenariat – le pays renforcent la coopération avec la BAD, la Banque mondiale et autres institutions financières.

L’Ouzbékistan est devenu membre de plein droit de la BAD en 1995. Les projets mis en œuvre dans le pays avec la participation de la BAD prouvent que la coopération se développe. La mise en œuvre effective de ces projets est rendu possible grâce à la base juridique du pays et au climat d’investissement favorable.

Les participants du séminaire ont disuté l’architecture institutionnelle pour l’Asie et le Pacifique au 21e siècle. Ils ont considéré l’optimalité du modèle actuel, la nécessité du renforcement des institutions régionales existantes et la création possible de nouveaux.

 

L’intégration de l'Asie et le développement mondiale ont éré considérés

03.05.2010

«L’intégration de l’Asie et le développement mondiale» était le thème du séminaire des gouverneurs de la BAD, tenu dans le cadre de la 43ème réunion annuelle de la banque à Tachkent.

Les gouverneurs de la BAD de différents pays ont examiné la possibilité d’accélérer les processus d’intégration dans la région Asie-Pacifique, qui sont importantes non seulement pour surmonter les effets de la crise financière mondiale, mais aussi pour renforcer les capacités dans la période post-crise.

«La crise mondiale a montré l’importance de créer une nouvelle architecture financière, le développement des marchés domestiques et d‘étendre l’intégration économique, qui crée des avantages mutuels», a déclaré le président de la BAD Haruhiko Kuroda. L’an dernier, malgré la crise mondiale, les pays asiatiques ont connu une croissance économique. Aujourd’hui, les dirigeants de la région doivent élaborer des politiques qui favorisent la diversité des marchés nationaux, et déterminer les moyens les plus efficaces du développement dans le cadre du G20.

«En Ouzbékistan, le progrès économique est basé sur la modernisation compréhensive, mettant l’accent sur l’accroissement des capacités de tous les secteurs de l‘économie et la sphère sociale, ainsi que l’expansion de la coopération régionale», a déclaré vice-premier ministre de l’Ouzbékistan, la BAD gouverneur pour l’Ouzbékistan Rustam Azimov. Les pays de l’Asie contribuent grandement à l‘économie mondiale. Dans le même temps, il y a la vulnérabilité des marchés asiatiques, par conséquent, des mesures sont nécessaires pour renforcer le secteur bancaire et financier des pays de l’Asie et harmoniser les questions concernantes le système mondial.

Selon les prévisions, d’ici à 2050 jusqu‘à 50 pour cent de la production mondiale sera concentrée en Asie, il a été noté lors du séminaire. C’est pourquoi les pays de ;‘Asie devraient renforcer leur intégration dans l’industrie, le commerce, des finances, afin de rendre leurs économies plus compétitives sur les marchés mondiaux. Pour atteindre ces objectifs, une action coordonnée par les gouvernements est nécessaire. La crise mondiale a montré que les pays doivent être prêts au changement, à continuer à étudier la structure de la demande et la consommation, afin de faciliter la création de zones franches et les centres de logistique, et de renforcer la coopération financière.

Il a été souligné que la BAD joue un rôle important dans le renforcement des processus d’intégration dans la région, le financement des projets clés qui sont importants pour la croissance des capacités nationales et renforcer la coopération régionale. Conformément à ses objectifs, la BAD augmente chaque année le volume de son aide, ce qui contribue au développement durable dans la région et le monde entier.

 

L'Ouzbékistan, la BAD et la JICA signent les accords

02.05.2010

Le gouvernement de l’Ouzbékistan, la Banque asiatique de développement et la Japan International Cooperation Agency ont signé un certain nombre d’accords de crédit, le 1 mai à Tachkent.

Sept documents signés lors de la 43e réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la BAD, sont d’une valeur totale de 1,015 milliards de dollars et prévoient le financement des projets dans des secteurs importants de l’Ouzbékistan.

Parmi ces projets comprennet la reconstruction du système d’approvisionnement en eau dans les villes de la vallée de Ferghana, le développement de routes régionales, le soutien et le microfinancement des petites entreprises, la participation des banques ouzbèkes dans le programme de financement du commerce, ainsi que la construction de deux turbines à gaz combinée à la station Talimarjan de l‘énergie thermique.

 

Le séminaire de la BAD considère les villes du 21e siècle

02.05.2010

Les nouvelles tendances dans le développement urbain ont été considérées lors d’un séminaire tenu à Tachkent dans le cadre de la réunion annuelle en cours du 43e Conseil des gouverneurs de la Banque asiatique de développement. Il a réuni des experts, des universitaires et des spécialistes en urbanisme de différents pays.

Avec une croissance de la population de la planète, des villes qui se développent et dont les nouvelles sont en cours de construction. De plus en plus les méga-villes, qui ont une infrastructure complexe et une variété d’industries qui consomment des ressources et nuisent l’environnement, figurent sur la carte du monde. À cet égard, il a été souligné lors du séminaire que les villes du 21e siècle doivent devenir des leaders dans l’économie de ressources et la protection de l’environnement.

La création des villes où les technologies respectueuses de l’environnement, des méthodes modernes de traitement des ressources secondaires et des déchets, y compris les eaux résiduaires, sont largement utilisés a déjà été commencé. L’exemple peut être trouvé dans un certain nombre de pays de la région Asie-Pacifique, en particulier le Japon, la Chine, la Malaisie, les Philippines et d’autres.

Le programme de l‘économie dite circulaire, basé sur le retraitement, la valorisation et la réutilisation des ressources, est déjà appliquée dans 15 pays de la région et implique 120 villes. Selon les intervenents du séminaire, y compris Hironori Hamanaka, président du Conseil d’administration de l’Institut pour les stratégies environnementales mondiales, Tokyo, et Amy Leung, directeur de la Division des secteurs urbain et social de l’Asie orientale, la BAD, des telles villes sont les villes de l’avenir.

Par conséquent, il a été noté lors du forum que les Etats de la région devraient accorder l’attention particulière à ce problème, à l’amélioration de la législation pertinente, en utilisant des instruments du marché pour promouvoir l’intérêt des entreprises, y compris privés, et la société en général dans le développement de l‘économie circulaire . Tout cela contribuerait à la réalisation du développement durable, c’est pourquoi la BAD accorde une grande importance au financement de ces projets.

«L’énergie renouvelable a de grandes perspectives en Ouzbékistan», a déclaré Harrison S. Fraker, président de l’architecture et de design urbain à l’Université de Californie, Berkeley. «Ourte l’utilisation de l‘énergie solaire, il y a de grandes possibilités pour la production d‘électricité de déchets.»

«C’est ma première visite en Ouzbékistan, et j’ai été agréablement surpris de la belle ville verte de Tachkent. Verdure est un facteur très important pour créer un environnement favorable pour le peuple, et elle est effectivement utilisée dans votre pays», at-il ajouté.

 

La présentation du potentiel économique et d'investissement de l'Ouzbékistan

02.05.2010

La présentation de la République d’Ouzbékistan a été l’un des événements importants de la 43e assamblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque asiatique de développement, qui est en cours à Tachkent.

«Après la proclamation de l’indépendance, l’Ouzbékistan a choisi sa propre voie du développement fondée sur cinq principes proposés par le Président Islam Karimov, qui a été reconnu mondialement comme le «modèle ouzbek» de réformes et de la modernisation du pays», a déclaré le gouverneur de la BAD de l’Ouzbékistan, vice-premier ministre, ministre des Finances Rustam Azimov.

En conséquence, le pays a maintenu la stabilité macroéconomique et la croissance économique stable, a créé le système financier et bancaire fiable, a atteint une indépendance d‘énergie et de grain. Le budget de l’Etat est constamment exécuté avec un excédent, la croissance est observée dans tous les secteurs de l‘économie, de nouveaux emplois sont créés et les revenus augmentent. Une grande contribution au développement dynamique du pays est menée par de nouvelles industries de haute technologie comme l’automobile, du pétrole et du gaz, chimiques, électriques et de nombreux autres.

Tout cela est devenue une base solide pour atténuer l’impact négatif sur l‘économie de la crise financière mondiale. La réalisation du programme anticrise pour la période 2009-2012 élaboré par le Président Islam Karimov a permis non seulement de maintenir les résultats obtenus précédemment, de continuer à diversifier la production et les exportations, mais aussi à mettre les bases d’un développement intensif à l’avenir. Dans la structure des exportations, qui ont dépassé 11,771 milliards USD, plus de 70 pour cent des produits sont à forte valeur ajoutée. Dans le même temps, le secteur social reçoit chaque année plus de 50 pour cent du budget de l’Etat, qui contribue de manière significative à son renforcement, au développement du capital humain, y compris par l’amélioration de la sphère de l‘éducation et la construction de nouveaux établissements d’enseignement.

«La Banque asiatique de développement apprécie hautement son partenariat avec l’Ouzbékistan», a déclaré le président de la BAD Haruhiko Kuroda. «La Banque a financé des projets de grande valeur de plus de 2,4 milliards de dollars dans le pays. L‘économie de l’Ouzbékistan a connu une évolution très efficace. Il a réussi à surmonter l’impact négatif de la crise mondiale et à atteindre de 8,1 pour cent de croissance du PIB en 2009», a dit le chef de la BAD.

Selon les prévisions de la BAD, en 2010, la croissance du PIB pourrait atteindre 8,5 pour cent et 9 pour cent en 2011, qui est l’un des taux les plus élevés dans la région Asie-Pacifique. La stratégie de la BAD de la coopération avec l’Ouzbékistan vise à soutenir le développement de l‘économie et la sphère sociale.

«Nous sommes très reconnaissants à l’Ouzbékistan pour ses initiatives visant à renforcer la coopération régionale», a déclaré Haruhiko Kuroda, «en particulier, pour l’intention de l’Ouzbékistan à accroître l’offre d‘électricité en Afghanistan, et la participation active dans la construction de la communication transnationale. Tout cela va contribuer au développement durable non seulement de l’Ouzbékistan, mais aussi de la région dans son ensemble.»

L’Ouzbékistan possède le potentiel attractif des investissements importants pour les entreprises étrangères. Il est assuré par la stabilité politique et économique dans le pays, la position géographique favorable, le développement accéléré de tous les types d’infrastructures, la base riche en minéraux et main-d‘œuvre hautement qualifiée. Depuis 2007, la croissance annuelle de l’investissement total, y compris des étrangers, dans l‘économie de l’Ouzbékistan a fait 20 pour cent. Les projets d’investissement à grande échelle, y compris la création de nouvelles industries, et la modernisation et la rénovation technologique des entreprises existantes sont mis en œuvre en coopération des partenaires internationaux.

«Il est important que les réformes en Ouzbékistan sont fondées sur de réelles possibilités et le potentiel du pays», a déclaré directeur général du département de l’Asie centrale et occidentale de la BAD Juan Miranda. «C’est une condition essentielle pour leur efficacité. Grâce à la politique bien développée, le pays a créé une réserve de sécurité pour protéger l‘économie nationale et la population de l’impact négatif de la crise mondiale. L’Ouzbékistan est ouvert à la coopération, la BAD à travers sa stratégie continuera de financer des projets dans des secteurs clés. Parmi les nouveaux projets sont la reconstruction des systèmes d’approvisionnement en eau dans plusieurs villes de la vallée de Ferghana, le développement de routes régionales, la microfinance aux petites entreprises, la participation des banques commerciales dans le programme de financement du commerce, ainsi que la construction de deux installations à circuit à la station Talimarjan de l’énérgie thermique.»

«Un exemple de l’efficacité du «modèle ouzbek» du développement économique est la création de la zone franche industrielle de Navoi», a déclaré le président de l’Air Coréen (la République de Corée), Chi Chang Hoon. Larges opportunités ont été créées pour la création d’un centre multi-modal de logistique, qui unira l’Europe, l’Inde, la Chine et l’Asie du Sud, sur la base de l’aéroport international de Navoi. Dans la dernière année, environ 8.500 tonnes de marchandises ont été transportées sur les routes internationales de l’aéroport de Navoi, qui a permis de l’intégrer dans le réseau logistique mondial. Le développement rapide de zone franche industrielle de Navoi et l’attraction des investissements étrangers peuvent l’aider à devenir l’un des plus importants centres économiques de l’Asie dans l’avenir proche.

Le développement de la coopération économique avec l’Ouzbékistan a de grandes perspectives, a continué Mike Arcamone, président et directeur exécutif de GM DAT, qui a la joint-venture en Ouzbékistan. «Avec ses partenaires ouzbeks, GM a intensifié la production dans l’industrie automobile. Ce travail contribue également à la croissance du capital humain. L’année passée, 1.200 postes de travail ont été créés et la formation de spécialistes a été mise. L’Ouzbékistan mène la solide politique économique. Beaucoup de travail qui est fait pour développer l’infrastructure – non seulement dans les villes, mais aussi dans les zones rurales», a dit Mike Arcamone.

«Le progrès dynamique est observé dans la réalisation de projets communs dans le secteur du pétrole et du gaz», a dit la tête du Bureau de représentation de Petronas en Ouzbékistan Ilasegeran Nadaraj. «Le géant d’huile de pétrole et de gaz de Malaisie, qui opère dans 30 pays, a ouvert son bureau en Ouzbékistan en 2006. À temps actuel, il met en œuvre un certain nombre de grands projets dans les régions du pays avec société holding nationale Ouzbekneftegaz. Récemment, un accord sur l’exploration conjointe dans la région de la mer d’Aral a été signé. Aujourd’hui, l’Ouzbékistan est l’un des partenaires les plus importants de Petronas, et cette coopération va continuer d’augmenter», a dit Ilasegeran Nadaraj.

Evisa





MANIFESTATIONS:

Prosperity

Independence

Independence

TIFT

Independence

Livre de President

Tadbirkorlar

Barkamol avlod

Suv

Tashkent-2200

NIZ

SCO

Saylov

ADB2010

agrominitech